top of page
Offre partenaire vie perso-01.png

Vous êtes sur le Blog Serenity PausitiV
Bonne lecture ...

  • Fanny Jousserand

La respiration contrôlée, une technique du quotidien


 « C’est drôle, mais l’on ne pense jamais vraiment à la respiration, jusqu’à ce qu’elle devienne la seule chose à laquelle on puisse penser ». D’après ce que dit Tim Winton, cet acte que l’on fait constamment de manière inconsciente peut dans un contexte d’angoisse devenir compliqué à exercer. C’est pourquoi, il existe une technique de relaxation qui consiste à apprendre à contrôler sa respiration pour tendre vers une respiration inconsciente plus adaptée et bénéfique.


La respiration contrôlée : en quoi ça consiste ?


Il existe trois types de respirations contrôlées différentes. Pour qu’une respiration contrôlée fonctionne réellement, il faut suivre certaines indications précises.

 

  • Respiration en carré : Cette technique consiste à alterner les inspirations, les rétentions et les expirations en respectant la même durée.


  • Hyperventilation cyclique : Cette technique consiste à prendre des inspirations plus longues et plus intenses que les expirations. Cela correspond donc à de l’hyperventilation. En effet, on inspire sur un temps donné et on expire durant la moitié du temps précédent et enfin on réalise une rétention de 15 secondes.


  • Soupirs cycliques : Cette technique consiste à réaliser une inspiration suivie d’une autre immédiatement et enfin d’expirer sur un temps deux fois plus long.


Lors de vos séances de respiration, il est important de poser une main sur le ventre et de suivre les mouvements de la respiration pour être en connexion avec le moment présent et surtout votre corps. Cela augmente le fait d’être conscient de sa respiration.

 

Maintenant à vous de choisir la technique de respiration contrôlée qui vous correspond le plus et qui vous apporte le plus de bienfaits !

 

 

La respiration contrôlée : en quoi c’est bénéfique ?


La respiration contrôlée a autant de bienfaits sur le corps que sur le mental.

Tout d’abord, cette technique améliore la variabilité cardiaque et donc au global la santé cardiaque. Elle permet un certain épanouissement du cortex cérébral. La tension artérielle est alors réduite et la circulation sanguine dans l’appareil digestif est améliorée. En somme, la respiration contrôlée permet d’améliorer la qualité de vie de ceux qui l’exerce.

 

Au-delà des bienfaits physiques, cette dernière possède également des bienfaits mentaux. En effet, cette technique diminue le stress et l’anxiété, puisqu’elle diminue la production de noradrénaline, hormone responsable du stress. Elle développe un sentiment de bien-être et d’apaisement. La qualité de sommeil, la concentration et la mémoire sont, elles nettement améliorées. Tout cela créée un bon équilibre entre le physique et l’émotionnel.

Cette maitrise du souffle est également un outil précieux pour faire le lien entre soi-même et son environnement extérieur.

 


La respiration contrôlée : où la faire ?


Il existe des ateliers dans lesquels vous pouvez être initiés à cette technique de respiration. Ces ateliers sont sous la forme de cours de 30 minutes à 1 heure durant lesquels un intervenant vous apprend la manière d’exercer au mieux cette pratique. Vous pouvez faire ce genre d’ateliers chez des professionnels ou sur votre lieu de travail dans une démarche de qualité de vie au travail. Lors de ce cours, vous pouvez également échanger avec l’intervenant ou les autres élèves pour partager vos sensations et effets. Ces ateliers vous permettent d’être ensuite autonomes et d’intégrer la respiration contrôlée au sein de votre quotidien.

 

 

 

 

En somme, la respiration contrôlée est une technique de relaxation qui a de nombreux bienfaits. Il existe 3 types de respiration contrôlée, la respiration en carré, l’hyperventilation cyclique et les soupirs cycliques. Il suffit de les tester et de choisir celle qui vous convient le mieux. Elle est bénéfique pour le corps et pour le mental. Vous pouvez faire un atelier d’initiation pour apprendre à bien exercer cette pratique et pouvoir ensuite l’intégrer au quotidien.

 

 

 

Sources :






Comments


bottom of page