Bandeau after-01.png
  • Serenity

Les bienfaits de la Nature sur le corps et l'esprit

Mis à jour : mai 14


L'être humain est attiré par tout ce qui est vivant (arbres, végétaux etc...), cela s'appelle la biophilie (un terme popularisé par le biologiste Edward O. Wilson lors de la publication de son livre Biophilia en 1984. (1)). Pas étonnant lorsque l'on sait que la Nature permet de lutter contre la dépression, de stimuler le système immunitaire ou encore d'améliorer sa concentration.



La Nature contre la Dépression


Selon des travaux publiés dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health, passer du temps entouré d’arbres permet d'abaisser le rythme cardiaque, la pression artérielle et le taux d’hormones liées au stress. Par ailleurs, marcher en nature permet également de combattre la dépression, qui est plus souvent présente dans les milieux urbains. (2)




Elle stimule le système immunitaire


Les balades en nature stimulent notre organisme entier. La marche au grand air renforce le système immunitaire. Selon une étude japonaise, les phytoncides (molécules sécrétées par les arbres) ont pour effet de faire baisser la pression sanguine lorsqu’on les inhale. (4)


Des études indiquent que le fait de regarder des forêts “virtuelles” notamment grâce à l’immersion en réalité virtuelle réduit également le taux de cortisol. (5)



Notre cerveau préfère la Nature à la Ville


En Allemagne une étude a été réalisée sur 159 personnes âgées de 18 à 80 ans. Pour identifier les régions cérébrales affectées par l’environnement urbain, les chercheurs ont utilisé la technique d’imagerie par résonance magnétique (une sorte de scan du cerveau). La vie en zone urbaine augmenterait de 29% les risques de troubles de l'anxiété, de 39% les risques de troubles de l’humeur, tandis qu'elle multiplierait par deux les risques de schizophrénie.


Cette étude révèle la nécessité "d'un point de vue de la santé mentale, de faire des villes des lieux plus agréables à vivre" affirme le professeur Andreas Meyer-Lindenberg, de l'Université de Heidelberg.


passer du temps entouré d’arbres permet d'abaisser le rythme cardiaque, la pression artérielle et le taux d’hormones liées au stress

La Nature contre les maladies


Un domaine dans lequel les bénéfices fournis par le contact à la nature s’illustrent clairement est celui des allergies chroniques et des maladies inflammatoires. Le fait d’être exposé à des habitats naturels permet le développement de réponses immunitaires aux allergènes et à d’autres facteurs susceptibles de causer des maladies. L’absence d’exposition aux microbes, surtout dans la petite enfance (jusqu’à 8 ans), peut entraîner un mauvais acclimatement de la communauté microbienne de l’organisme, et une réaction inattendue face à certaines particules.


Il est donc préférable d’évoluer dans un environnement avec une source diversifiée de microbes permettant une inoculation adéquate. Cela veut dire que la baisse de l’exposition humaine à la nature pourrait entraîner le développement de certaines maladies.



Elle permet d’améliorer sa concentration


Selon la Haute Autorité de Santé, 3,5 à 5,6 % des enfants scolarisés souffriraient de troubles de l’attention/hyperactivité (TDAH) en France. Des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont montré que passer du temps dans la nature serait bénéfique aux enfants atteints de TDAH.


En effet, favoriser des activités dans un cadre de verdure en plein air réduirait de manière plus significative les symptômes des enfants TDAH (inattention, manque de concentration, impulsivité), que des activités menées à l’intérieur ou dans des espaces extérieurs urbains.


Le fait d’être exposé à des habitats naturels permet le développement de réponses immunitaires aux allergènes et à d’autres facteurs susceptibles de causer des maladies

L’importance des fenêtres avec une vue sur la nature


En 1984, un chercheur américain, Robert Ulrich, a montré que bénéficier de chambres avec vue sur parc diminuait la consommation d’antidouleurs et accélérait le rétablissement des patients hospitalisés après une intervention chirurgicale. Grâce à toutes les données accumulées par la suite par les chercheurs, des jardins à visée spécialement thérapeutique ont vu le jour dans de nombreux pays.


Notamment en France, où ces jardins continuent de se multiplier en milieu hospitalier et en EHPAD, et qui montrent de réels bénéfices pour de nombreuses pathologies.



Source 1: https://dujardindansmavie.com/conseils-idees/biophilie/


Source 2: https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=7-preuves-que-la-nature-est-indispensable-a-notre-sante


Etude: Nature experience reduces rumination and subgenual prefrontal cortex activation. Gregory N. Bratmana, J. Paul Hamilton et al. PNAS, 2015 : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26124129/


Source 3 : https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=7-preuves-que-la-nature-est-indispensable-a-notre-sante-une-activite-en-plein-air-permettrait-de-reduire-le-stress


Etude : https://www.semanticscholar.org/paper/Gardening-Promotes-Neuroendocrine-and-Affective-Berg-Custers/063e6a22f256453d0e0e40659c9b2f77d82b530f


Source 4 : https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/35673/5-raisons-marcher-dans-nature

Etude : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19585091/


Source 5 : https://www.coeuretavc.ca/articles/les-bienfaits-de-la-nature-sur-votre-etat-de-sante-


Source 6 : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20299076/


https://greatergood.berkeley.edu/article/item/how_nature_makes_you_kinder_happier_more_creative


https://www.maxisciences.com/cerveau/le-cerveau-affecte-par-la-vie-en-ville_art15378.html


https://theconversation.com/pourquoi-la-nature-nous-fait-du-bien-les-scientifiques-expliquent-92959#:~:text=La%20nature%20comme%20rem%C3%A8de,ou%20encore%20de%20la%20cr%C3%A9ativit%C3%A9.


https://www.frcneurodon.org/informer-sur-la-recherche/actus/les-bienfaits-de-la-nature-sur-le-cerveau/

Serenity PausitiV

Votre article