Bandeau after-01.png
  • Serenity

La surcharge mentale, tous concernés ?

Mis à jour : mai 14

Conséquence de la pandémie, l'adoption massive et mal-préparée du télétravail, les difficultés liées au confinement et au couvre-feu, la charge mentale a refait parler d'elle tant sur le plan personnel que professionnel. Décortiquons ensemble pour mieux comprendre et mettre en place des solutions pour dire stop et éviter la surchauffe !



Qu’est-ce que la charge mentale ?


C’est un principe de sociologie traitant de la charge cognitive. Tous les individus seraient concernés, quel que soit leur genre, mais les femmes en ressentiraient beaucoup plus les effets en raison de leur place traditionnelle dans le couple, la famille ou le travail. Cette charge mentale, d’un point de vue neuropsychiatrique, serait liée à la faculté d'anticiper les conséquences de ses propres actions à long terme et serait donc proportionnelle à l'intensité d'une angoisse : celle d'oublier de devoir faire quelque chose d'important. La répartition des tâches, la prise de responsabilité, le profil de l’individu ainsi que l’organisation ou la gestion des priorités sont autant de facteurs qui conditionnent le seuil de tolérance. Source de fatigue mentale et physique, la charge mentale est un élément clé de l’équilibre intérieur qu’il soit personnel ou professionnel.


Notre mémoire de travail


Pour comprendre la charge mentale, il faut déjà prendre conscience que notre mémoire dite de travail ne peut gérer qu’un nombre limité d’informations à la fois : le nombre habituellement avancé serait de 5 à 9 informations. Si un trop grand nombre d'informations demande à être traité simultanément, la charge cognitive est alors trop élevée et la mémoire surcharge, ce qui entraîne l'échec de la tâche et devient un facteur de stress. Le sujet de la charge mentale dite ménagère (ou domestique) a été fortement médiatisé en 2017 suite à la publication de l’auteure féministe de bandes-dessinées Emma intitulée “Fallait demander” qui met en lumière les inégalités dans les couples vis à vis de la charge mentale : un véritable travail invisible à temps plein, mal-reconnu et source d’épuisement. Plus récemment, avec les bouleversements de la crise sanitaire, la charge mentale a souvent été associée à la parentalité et aux difficultés rencontrées pour gérer les responsabilités liées à l’éducation des enfants en parallèle de celles liées au travail.


La charge mentale au travail


C’est l'ensemble des opérations mentales effectuées par un travailleur lors de son activité professionnelle : l’accomplissement des tâches visibles et invisibles mais aussi la concentration, l’adaptation, les pressions psychologiques, sociales, les contraintes, etc. Si la charge physique est assez facile à définir et à mesurer, il n'en est pas de même pour la charge mentale pour laquelle interviennent de multiples facteurs et leurs interactions. L'excès de charge mentale génère des conditions de travail stressantes, responsables de risques psychosomatiques. La surcharge mentale est ressentie de manière très diverse selon les individus et sans outil de mesure absolue, elle ne se manifeste souvent que par ses effets a posteriori : il est donc primordial d’être vigilant et de savoir s’écouter pour éviter le stress aigu et le burn-out.


Pourquoi la surcharge mentale provoque le stress ?


Notre cerveau humain en est la cause. Doués d’une capacité de fiction, nos neurones ont la faculté d’élaborer des scénarios de toutes sortes. Allant d’un bus raté à un retard de dossier, notre système de stress, initialement conçu pour faire face aux dangers vitaux, ne cesse de s’activer, anticipant souvent des situations plus dramatiques qu’elles ne le seront finalement. C’est cette surréaction de notre cerveau, doté d’une très grande imagination, qui peut nous conduire au stress. Là encore cette surréaction va dépendre de chaque individu et peut énormément varier d’une personne à l’autre.


“Le facteur clé est la perception que nous avons de nos propres ressources au regard des demandes auxquelles nous devons faire face. Or, c’est surtout l’impression d’un décalage entre les deux, la sensation de ne pas être à la hauteur, qui conduit à un stress chronique et prolongé” Docteur Patrick Gomez, responsable de recherche au sein du Département Santé au travail et environnement du Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté)

Nos conseils


A titre individuel, une bonne organisation des tâches à accomplir pour mieux les appréhender, éviter le “multitasking”, éviter les interruptions mais prendre des pauses régulières et des temps de récupération.


Au niveau collectif, ne pas toujours se reposer sur les mêmes personnes et à l’inverse savoir dire non, renforcer le travail d’équipe et s’appuyer sur une planification souple plutôt que sur des emplois du temps surchargés.


Pour des pauses courtes anti-stress, retrouvez nos 5 exercices de respiration pour se relaxer.


Source :


https://www.planetesante.ch/Magazine/Psycho-et-cerveau/Stress/Charge-mentale-quand-le-cerveau-epuise-le-corps


https://www.doctissimo.fr/psychologie/psychologie-feminine/charge-mentale


https://emmaclit.com/2017/05/09/repartition-des-taches-hommes-femmes









Serenity PausitiV

Votre article