Offre partenaire vie perso-01.png

Vous êtes sur le Blog Serenity PausitiV
Bonne lecture ...

  • Serenity

Les risques psychosociaux en télétravail : détecter, prévenir, agir

Dernière mise à jour : 7 sept.

38% des salariés sont toujours en situation de détresse psychologique après 1 an et demi de crise et selon le dernier baromètre d’Empreinte Humaine, le nombre de burnouts a explosé. Effet d’accumulation, contre-coup et manque de vigilance, ce mal-être concerne souvent ceux qui travaillent majoritairement à distance. Les Risques PsychoSociaux ne sont pas près de se faire petit dans le monde du travail, alors rappel des points clés à retenir pour lutter contre les RPS en télétravail.

Rappel, les RPS en quelques lignes


Sont qualifiés de Risques PsychoSociaux (RPS) les éléments qui portent atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés au sein de leur environnement professionnel.


Ils correspondent à des situations de travail où sont présents, combinés ou non :

  • du stress : déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face

  • des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés : harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes

  • des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise : insultes, menaces, agressions…

Ce sont des risques qui peuvent être induits par l’activité elle-même ou générés par l’organisation et les relations de travail, et ce quel que soit le lieu de travail.

Troubles de la concentration, du sommeil, fatigue importante, stress chronique, angoisses, burnouts… sont quelques-uns des symptômes liés aux RPS. Outre leurs effets sur la santé des individus, les RPS ont aussi un impact sur le fonctionnement et la performance des entreprises (absentéisme, turnover, désengagement, présentéisme).


Sous l’effet des mutations du monde du travail et des nouvelles attentes induites par la crise sanitaire et l’adoption massive du télétravail, la prise en compte des risques psychosociaux est devenue incontournable.


Détecter - Quels sont les points de vigilance ?


L’INRS recense 5 thèmes pour aider à prévenir les RPS en télétravail

  • l’environnement de travail qui comprend à la fois l’environnement domestique, l’environnement matériel et l’environnement social

  • les outils et les ressources qui regroupent les outils technologiques, les accès aux applicatifs (logiciels, ressources, espaces en ligne…) et le support informatique

  • l’autonomie et la charge de travail avec notamment la bonne gestion du temps de travail, l’organisation personnelle et l’équilibre vie pro / vie perso

  • le management et la répartition des tâches, la collaboration et l’innovation à distance, le suivi de l’activité

  • le collectif de travail et le maintient de l’engagement, de la vision d’entreprise, des objectifs communs, la sociabilisation


Femme déprimée en télétravail

Voici une liste plus précise mais non-exhaustive de facteurs de risques à surveiller :

  • séparation plus complexe entre sphère privée et professionnelle

  • sentiment de solitude, d’isolement

  • modifications des relations interpersonnelles

  • accès à l’information plus difficile

  • rythme de travail modifié (le plus souvent à la hausse)

  • alourdissement de la charge mentale

  • baisse de la motivation et de l’engagement

  • diminution du sentiment d’appartenance

  • sentiment de déshumanisation dans la relation à l’encadrement

Revoir le webinar "Le télétravail et ses impacts sur le collaborateur "

Prévenir, c’est guérir ?


C’est en évaluant et en faisant un diagnostic approfondi des facteurs de RPS qu’une démarche de prévention pourra être mise en place. Généralement centrée sur le travail et sur son organisation, la prévention en télétravail doit également s’appuyer sur l’humain en se concentrant sur l’expérience collaborateur dans son ensemble.


La consultation des salariés et l’analyse de leur retour d’expérience est essentielle et va permettre dans de nombreux cas de définir des axes d’amélioration. La prévention doit également passer par une évaluation des effets du télétravail sur la santé et sur la sécurité des salariés.


Il conviendra à l’employeur de consigner les risques du télétravail dans le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP) et à chacun de rester vigilant et attentif pour soi et pour les autres pour détecter les signaux d’alerte le plus tôt possible.


Il n’existe pas de solutions miracles pour lutter contre les RPS en présentiel ou à distance et chaque situation est propre à chaque entreprise (et chaque individu qui la compose !).


Néanmoins notons qu’en télétravail, il est recommandé pour les managers de proximité de :

  • s’assurer d’un contact régulier avec chacun en restant vigilant aux signaux faibles

  • respecter le droit à la déconnexion

  • adapter les objectifs et le suivi de l’activité des télétravailleurs à leurs conditions de travail

  • poursuivre les rencontres du collectif en conciliant virtuel et présentiel et essayer de maintenir les rites établis

Au niveau de l’entreprise, il convient également de :

  • former les managers de proximité au télémanagement

  • assurer un support informatique et de fournir des outils adéquats

  • diffuser les bonnes pratiques et de relayer la vision de l’entreprise

  • mettre en place une charte en consultant les représentants et comités

Télécharger le livre blanc collaboratif "Repenser l’expérience collaborateur à l’ère du travail hybride"

Agir et être acteur de son bien-être


femme heureuse en télétravail

Si l’entreprise se doit d’être le garant de la santé et de la sécurité de ses travailleurs même à distance, chacun peut agir pour maintenir ou retrouver un équilibre et devenir soi-même un vecteur de bien-être pour les autres.


Pour les salariés, il est recommandé par exemple de :

  • s’installer, dans la mesure du possible, dans un espace de travail dédié (ou mieux dans une pièce isolée) afin de ne pas être dérangé

  • organiser son travail en s’octroyant des pauses régulières en se fixant des horaires, en anticipant et planifiant sa charge de travail sur la semaine

  • garder des contacts réguliers avec les collègues pour maintenir le collectif

  • utiliser tous les outils de communication mis à disposition et adopter de bonnes pratique en matière de communication à distance

En cas de stress aigu ou chronique, n’oubliez pas que parfois un simple exercice de respiration peut vous permettre de vous sentir mieux et d’éviter des situations de frustration ou de conflits.


Si le télétravail présente des risques, il permet aussi de profiter d’une certaine flexibilité. C’est peut-être l’occasion de s’octroyer des temps pour soi pour prendre soin de son corps et de son esprit.


Enfin les professionnels de la santé ou de la santé au travail sont un soutien à ne pas négliger pour vous écouter et vous apporter les conseils utiles pour télétravailler en toute sérénité, n’hésitez pas à les contacter.


Replay "Expérience collaborateur en mode hybride : quelles solutions pour réengager par le relationnel et l'émotionnel ?"


 


Sources :

https://www.inrs.fr/risques/COVID19-prevention-entreprise/teletravail-situation-exceptionnelle.html


https://www.restev.fr/wp-content/uploads/2020/04/Les-RPS-et-le-t%C3%A9l%C3%A9travail-en-situation-de-crise-sanitaire-li%C3%A9e-au-Covid-19.pdf


https://www.legisocial.fr/actualites-sociales/4192-role-cse-prevention-rps-lies-teletravail.html